chouette

1. chouette [ ʃwɛt ] n. f.
• 1175; dimin. de l'a. fr. choue, lat. pop. °cawa, frq. °kawa
1Oiseau rapace nocturne (strigiformes) ne portant pas d'aigrettes sur la tête (à la différence des hiboux). Chouette blanche. harfang. Chouette chevêche. chevêche. Chouette des bois. hulotte. Chouette des clochers. effraie. Gros yeux ronds de la chouette. Cri de la chouette ( chuinter, huer, hululer) .
2Fig. Une vieille chouette : vieille femme laide, acariâtre.
chouette 2. chouette [ ʃwɛt ] adj.
• 1830; emploi fig. de 1. chouette; cf. it. civetta « chouette » et « femme coquette »
Fam.
1Beau, joli. Une chouette voiture. Un pantalon très chouette.
2(Personnes) Sympathique. C'est un chouette type. Elles ont été chouettes. Il a été très chouette avec moi.
(Choses) Agréable. Une chouette balade. Ce serait chouette de partir ensemble. C'est chouette ! c'est digne d'admiration. ⇒ 2. super, sympa; vieilli bath. Interj. Chouette ! pour marquer l'enthousiasme, la satisfaction. ⇒ chic. Ah, chouette alors !
⊗ CONTR. Moche.

chouette nom féminin (ancien français çuete, croisé avec choe, du francique kawa, corneille) Rapace nocturne sans aigrettes, ce qui le distingue du hibou. ● chouette (expressions) nom féminin (ancien français çuete, croisé avec choe, du francique kawa, corneille) Familier. Vieille chouette, vieille femme malveillante, désagréable. ● chouette adjectif (de chouette) Familier Qui est sympathique, généreux. Qui est joli, élégant, digne d'admiration : Tu as un chouette costume. Qui est agréable, réussi, très bon : On a passé de chouettes vacances.chouette (expressions) adjectif (de chouette) Familier Chouette !, tant mieux, quelle chance ! ● chouette (synonymes) adjectif (de chouette) Familier Qui est sympathique, généreux.
Synonymes :
- chic (familier)
Qui est joli, élégant, digne d'admiration
Synonymes :
- bath (familier)
- chic (familier)
- classe (familier)
Contraires :
Qui est agréable, réussi, très bon
Synonymes :
- extra (familier)
- super (familier)
Contraires :

chouette
n. f. Nom donné à tous les oiseaux strigiformes (rapaces nocturnes) dont la tête est dépourvue d'aigrettes, comme la hulotte, l'effraie, la chevêchette, etc.
————————
chouette
adj. Fam. Beau, agréable, réussi. Une chouette robe.
|| Interj. (Marque une surprise agréable.) Ils viennent? Chouette!

I.
⇒CHOUETTE1, subst. fém.
A.— ORNITH. Rapace nocturne de la famille des Strigidés aux yeux gros, ronds, tournés vers l'avant et entourés de disques de petites plumes effilées, au plumage de tonalité brune, qui se distingue du hibou par l'absence d'aigrettes de plumes de chaque côté de la tête et qui existe sous différentes espèces. Chouette chevêche, chouette effraie :
Village très silencieux (...) parfois vers minuit le cri de la chouette hulotte, aigu et glacé comme le signal d'une détresse heureuse, et qui semble le cri même de la nuit.
J. CHARDONNE, Attachements, 1943, p. 185.
SYNT. Huchement d'une chouette (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 152); hululement d'une chouette ou d'un hibou (ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 51); hululement des chouettes (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 23); miaulements de chouettes ou ululements de hiboux (PERGAUD, De Goupil à Margot, 1910, p. 13); une chouette hululait (R. ROLLAND, Jean-Christophe, Le Matin, 1904, p. 200).
B.— P. anal.
1. [En parlant d'une pers.]
a) [P. allus. au personnage d'un roman d'E. Sue] Vieille chouette. Femme âgée, méchante et désagréable. Qu'est-ce qu'elle me veut encore, cette vieille chouette? (MAUPASSANT, Bel-Ami, 1885, p. 299).
b) Yeux de chouette. Gros yeux ronds (cf. T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 197).
2. JEUX
a) Faire la chouette. Jouer seul contre plusieurs, notamment au trictrac, au billard.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. dont Ac. 1798-1878 ainsi que ds QUILLET 1965.
Fig. et fam. [P. allus. à l'antipathie naturelle des oiseaux diurnes vis à vis des nocturnes] Être la chouette de qqn. Tenir tête à plusieurs.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. dont Ac. 1798-1878 ainsi que ds DUB. et Lar. Lang. fr.
b) Jeu de la chouette. Jeu analogue à celui de l'oie.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. ainsi que ds Lar. 20e et QUILLET 1965.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 2e moitié XIe s. çuete (Gloses de Raschi d'apr. SAIN. Autour Sources, p. 49); ca 1175 même forme (CHRÉT. DE TROYES, Chevalier au lion, éd. M. Roques, 300 [copie Guiot, 1re moitié XIIIe s.] éd. Foerster, 303 suete [var. ms. V, XIIIe s.]; fin XIIIe s. [date du ms.] chouate (LAURENT, Somme, ms. Metz 665, fol. 12 ds GDF. Compl.); ca 1370 chüette (J. LEFÈVRE, Lamentation de Matheolus, I, 281 ds T.-L.); 1546 chouette (RABELAIS, Tiers Livre, XIV, éd. Marty-Laveaux, t. II, p. 74 : Ma femme sera coincte et jolie comme une belle petite chouette). Chouette est issu du croisement de l'a. fr. çuete, prob. d'orig. onomatopéique (cf. ital. civetta, de même orig., DEVOTO; v. aussi BL.-W.5 et FEW t. 2, p. 550a) et de l'a. fr. choe (2e moitié XIe s. Gloses de Raschi, éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, Paris, t. 1, 1929, p. 26, n° 206; ca 1170 CHRÉTIEN DE TROYES, Erec, éd. M. Roques, 5278), terme d'aire en grande partie pic., issu de l'a. b. frq. kawa « choucas » que l'on peut déduire du m. néerl. couwe, norv. kaie, suédois kaja (FALK-TORP., s.v. kaie; FEW t. 16, p. 304b). Bbg. BALDINGER (K.). Etre soûl comme une grive, être larron comme une chouette. In : [Mél. Rosetti (A.)]. Bucaresti, 1968, t. 1, p. 386. — GOTTSCH. Redens. 1930, pp. 87-88. — HASSELROT 20e s. 1972, p. 10. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 106; Lang. par. 1920, p. 258; Sources t. 1 1972 [1925] p. 96; t. 2 1972 [1925] p. 294; t. 3 1972 [1930] p. 256, 258.
II.
⇒CHOUETTE2, adj.
Pop., fam.
A.— [En parlant d'une pers.] Qui est d'un commerce agréable; dont le comportement est digne d'éloges. Vrai alors, si elle te ressemble, elle doit être chouette ta sœur! (COURTELINE, Le Train de 8 h 47, 1888, III, 1, p. 224). Mes camarades (...) me disaient :« Elle [la bonne] est vraiment chouette. Pourquoi ne couches-tu pas avec elle? » (L. DAUDET, La Recherche du beau, 1932, p. 11).
B.— [En parlant de qqc.] Qui est parfait en son genre. Vue de mer un peu chouette (G. SAND, Correspondance, t. 5, 1812-76, p. 224); un chouette pot-au-feu (ZOLA, La Débâcle, 1892, p. 25) :
— (...) On dira ce qu'on voudra, mais tu as de chouettes nénés, ma petite Diane.
L. DAUDET, Médée, 1935, p. 49.
En emploi adv. C'est chouette. C'est bien, c'est agréable. S'accoudant sur la barre de la croisée, [Anatole] cria : — Très chouette! (HUYSMANS, Les Sœurs Vatard 1879, p. 119).
En emploi interjectif. Pour marquer la satisfaction, le plaisir. Chouette! dix bonnes minutes de plus dans mon fauteuil (COLETTE, L'Envers du music-hall, 1913, p. 117).
Prononc. et Orth. :[]. Lar. 19e et Nouv. Lar. ill. : ,,on dit aussi quelquefois, mais plus rarement, chouettaud et chouettard``. Étymol. et Hist. 1. Ca 1825 adj. pop. « bon, agréable » (d'apr. ESN.); 1830 (Arago ds Larchey cité par QUEM.); 2. 1836 subst. (PARENT-DUCHATELET De la prostitution dans la ville de Paris, p. 137 ds SAIN. Lang. par., p. 258 : une fille publique jolie est une gironde ou chouette). Prob. emploi fig. de chouette1 d'apr. le comportement attribué à cet oiseau : cf. a. fr. choëter « faire la coquette » (XIIIe s. ds T.-L.), la métamorphose de la belle jeune femme en chouette dans le songe de Panurge (RABELAIS, Tiers Livre, XIV) et 1770 faire la chouette à qqn « (d'une femme) faire la coquette auprès de quelqu'un » (Lecomte ds Rev. hist. litt., 5, 374 cité par QUEM.); cf. aussi l'ital. civitta « chouette » et « coquette, femme légère » XVe s. ds DEI.
STAT. — Chouette1 et 2. Fréq. abs. littér. :335. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 289, b) 690; XXe s. : a) 671, b) 404.
DÉR. Chouettement, adv., pop. De manière chouette. Le type le plus chouettement mis, n'est-ce pas Van Norden? (MORAND, Champions du monde, 1930, p. 15). []. 1res attest. 1843 (d'apr. ESN.); 1844 (F. VIDOCQ, Les Vrais mystères de Paris, t. 6, p. 350); de chouette2, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. — DUCH. Beauté. 1960, p. 144, 150. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 283, 293; Lang. par. 1920, p. 218, 455, 459, 523; Sources t. 3 1972 [1930] p. 206. — SLACK (A.). Le Coin du pédagogue. Fr. R. 1971, t. 45, n° 2, p. 410.

1. chouette [ʃwɛt] n. f.
ÉTYM. 1175; dimin. de l'anc. franç. choue, d'un lat. vulg. cawa, francique kawa. → Chat-huant.
1 Oiseau rapace nocturne de la famille des strigidés (Strigiformes) ne portant pas d'aigrettes sur la tête (à la différence des hiboux). || Chouette blanche. Harfang. || Chouette chevêche ou chouette noctuelle. Chevêche. || Chouette des bois. Hulotte. || Chouette des clochers. Effraie, strix. || L'ægolie, chouette pattue. || Chouette épervière.Les gros yeux ronds de la chouette. || Cri de la chouette. Chuinter, huer, hululer. || Le chuintement lugubre de la chouette.
1 Le caractère distinctif de ces deux genres (hibou et chouette), c'est que tous les hiboux ont deux aigrettes de plumes en forme d'oreilles droites de chaque côté de la tête, tandis que les chouettes ont la tête arrondie, sans aigrettes et sans aucune plume proéminente.
Buffon, Hist. nat. des oiseaux, t. II, p. 104.
2 (…) il a le retrait de la face et les broussailles effilées de la chouette.
André Suarès, Trois hommes, « Ibsen », III, p. 106.
tableau Noms d'oiseaux.
2 Fig. || Une vieille chouette : vieille femme laide, acariâtre. || Avoir des yeux de chouette, de gros yeux ronds.
Argot. Femme.
3 À chaque étreinte qu'il la serre elle me cligne, tortille, elle me refait de l'œil ! à chaque bécot ! elle a le diable au fingue (sic) la chouette !
Céline, Guignol's band, p. 370.
————————
2. chouette [ʃwɛt] adj.
ÉTYM. 1830; p.-ê. emploi fig. du précédent; déjà dans Rabelais : jolie comme une belle petite chouette; cf. aussi ital. civetta « chouette » et « femme coquette ».
Fam. Agréable, beau, élégant, joli. || Une chouette fille. || Un chouette chapeau. || C'est chouette : c'est digne d'admiration, d'éloge. Bath, épatant. || Elle est chouette. || Une chouette voiture. || C'est drôlement chouette. || Il est pas chouette, ton copain. || Il s'est acheté une bagnole très chouette.Pop. || Une chouette de bagnole.
1 Monsieur Bluette est un brave homme, toi tu es un bon garçon, les camarades sont des chouettes types.
A. Allais, l'Affaire Blaireau, p. 46.
2 (…) il cherchait une place. Seulement, ayant de chouettes extras pour l'instant, il ne se pressait pas d'en trouver.
O. Mirbeau, le Journal d'une femme de chambre, p. 163.
3 (…) et l'époux qui aidant, à l'heure du Jugement dernier, sa jeune femme à sortir du tombeau lui appuie la main contre son propre cœur pour la rassurer et lui prouver qu'il bat vraiment, est-ce aussi assez chouette comme idée, assez trouvé ?
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Folio, p. 499.
(Sur le plan moral). Chic, sympa. || Il a été très chouette avec nous. || Allez, sois chouette !
Interj. || Ah, chouette alors ! || Chouette ! Chic.
4 Arrivé là, Rouletabille ne fut pas maître de dissimuler un mouvement de satisfaction :
« Chouette ! dit-il entre ses dents. On entre par la porte B… »
G. Leroux, Rouletabille chez Krupp, p. 181.
Var. fam. : chouettos [ʃwɛtos], (vx) chouettard, arde [ʃwɛtaʀ, aʀd] (1846, in D. D. L.).
DÉR. Chouettement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chouette — (franz.: Eule), früher auch Jouette [1], ist eine Abrechnungsmethode, die es mehreren Personen erlaubt, an einem Zwei Personen Spiel teilzunehmen. Grundregeln Vor Beginn der Partie wird eine Spielerreihenfolge (z.B. durch Losen) festgelegt. In… …   Deutsch Wikipedia

  • chouette — CHOUETTE. s. f. Oiseau de nuit, qui tient beaucoup du hibou et du chat huant. Cri de la chouette. [b]f♛/b] On dit communément, Larron comme une chouette. [b]f♛/b] On dit au jeu de Piquet, Faire la chouette, pour dire, Jouer seul contre deux ou… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Chouette ! — ● Chouette ! tant mieux, quelle chance ! …   Encyclopédie Universelle

  • chouette — CHOUETTE. s. f. Oiseau de nuit, chevesche, chathuan, hibou …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Chouette — Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Chouette  » s applique en français à plusieurs taxons distincts. Chouette …   Wikipédia en Français

  • Chouette d'or — Sur la trace de la chouette d or Sur la trace de la Chouette d Or est un jeu de sagacité organisé sous la forme d une chasse au trésor. Sommaire 1 Durée 2 Fonctionnement du jeu 3 Repères chronologiques …   Wikipédia en Français

  • chouette — (chou è t ) s. f. 1°   Oiseau nocturne du genre du chat huant. •   Comme après les hiboux vont criant les chouettes, RÉGNIER Sat. XII.    Être larron comme une chouette, être un voleur déterminé. 2°   Terme de jeu. Faire la chouette, jouer seul… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • chouette — adj. Beau, bon, agréable. Chouette ! ou Chouette, papa ! ou Chouette, papa, maman fume ! Interjection de satisfaction. / Honnête, correct, gentil : C est une chouette fille. Avoir quelqu un à la chouette, avoir pour lui de la sympathie ou de l… …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • chouette — nf. (en général), effraie, orfraie (si confondue avec l effraie) : sharkò nm. (Annecy.003), tsarkô (Montagny Bozel.026), R.1 ; nôta nf. (Chambéry.025, COD.) ; chwèta / chwita nf. (Cordon.083), swèta (Albanais.001, Leschaux.006), souweuta… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • CHOUETTE — s. f. Oiseau de nuit qui tient du hibou et du chat huant. Le cri de la chouette. Prov., Larron comme une chouette.   Aux Jeux de piquet, de trictrac, de billard, etc., Faire la chouette, Jouer seul contre deux ou plusieurs personnes. Fig. et fam …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.